19 septembre 2015

Lucca (suite)

Ah bon vous partez quatre jours à Lucques, quelle drôle d'idée, d'abord c'est où Lucques... j'avais beau expliquer qu'il y avait de quoi satisfaire notre curiosité le scepticisme l'emportait souvent à part bien sur pour ceux qui connaissent la ville... pour les autres un petit plan. Oui c'est tout petit mais si plaisant si singulier et si quelques rues n'étaient pas autorisées aux voitures, on y retrouverait ce sentiment qui me plait tant à Venise : vivre dans un autre temps.



Un peu d'histoire, c'est à Lucques que fut signé en 56 av. J.C. la pronation du triumvirat  entre César, Pompée, et Crassus. Au XIIIe siècle, la ville devint un important centre de commerce international grâce à la production locale de soies réputées, c'est à cette époque que furent construites maintes tours surmontées de chênes plantés au sommet. A la mort de Paolo Guilini, Seigneur de Lucques durant trente ans, la république fut proclamée, la ville vécue sous ce régime jusqu'à la main mise de Napoléon qui la transforme en principauté et l'offre à sa soeur Elisa. Un peu succinct mais on comprend mieux l'abondance des palais ! sans oublier les églises ... 
Nous partons pour San Frediano, certainement celle qui m'a le plus impressionné.





Les fonds baptismaux du XIIe siècle, trois sculpteurs ont travaillé à cette oeuvre complexe grouillante de personnages. La vasque centrale représente les symboles des mois.
 Moïse traversant la mer rouge

ces fonds furent démembrés a la fin du XVIIIe et reconstitués en 1952.
Chapelle des Trenta, Jacopo della Quercia.


Chapelle de San Agostino, fresques de Amico Aspertani, Vasari les considéra comme l'un des plus beaux ouvrages de ce peintre bolonais qu'il qualifiait "d'homme capricieux à la cervelle bizarre".


 A quelques rues  le palais Pfanner et ses jardins créés au XVIIIe siècle par Filippo Juvarra. C'est parti pour un tour de jardins à l'italienne!



 Pas très italiens ces bambous...


Ne pas confondre le palais Guinigi et la villa du même propriétaire, il nous a fallut traverser toute la ville pour l'atteindre en profitant pour admirer la via dei fosse, une des plus belles de la ville.



La villa sert d'écrin au musée national, un petit tour ?

 Pas très souriant l'ancien propriétaire !
 Echec antique
Christ avec des seins... pardon des saints.
 Christ Berlinghieri XIIIe
 Vierge à l'enfant Ugolino Lorenzetti
 Marqueterie d'une porte de la villa
Madona al banbino 1495 Mateo Civilati
Madone à l'enfant entre St Etienne et St Jérôme  Maestro del Tondo Lathrop

Martyre de San Bartolomé Pietro Paolini 163?. Très caravagesque !
Petit retour à la réalité, comme Bologne la ville est une agréable halte gourmande,  on y trouve dans le meilleur sens du terme tout ce qu'il faut pour manger et boire car nous sommes là dans un superbe terroir viticole ou le sangiovese règne en maître. Si nos diners étaient frugaux le soir sur notre terrasse nous avons découvert dans les trattorias quelques plats savoureux au sommet desquels je place le risotto au parmesan et à la réduction de chianti de chez Giglio. Quant au  dessert  c'est à la chocolaterie Caniparoli qu'il faut aller chercher cette petite merveille ans oublier d'y faire provision de truffes et fours secs à la pistache. Ceci dit ne pas oublier la pizza rapportée le premier soir à "la maison"...





En forme pour visiter le palais Mansi surtout intéressant pour ces tapisseries en l'absence de la pièce maitresse : le portrait du jeune homme de Pontormo.



On repart à pied bien que...
 Ou alors...

A  suivre...




9 commentaires:

  1. Magnifique ville ! ah oui Lucky Lucques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement sans les Daltons !
      Bon week-end.

      Supprimer
  2. Je vous avoue que je ne connaissais pas Lucques ou Lucca....internet m'a renseigné.
    J'ai apprécié de la découvrir à travers vos récits.Les jardins sont merveilleux,le palais Mansi: magnifiques ces tapisseries!
    Un agréable séjour qui va vous laisser de beaux souvenirs à tous deux.
    Merci pour ce partage;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui un voyage très agréable mais peut-il en être autrement en Italie.
      Bon week-end.

      Supprimer
  3. Merci pour ce beau reportage d'une ville où nous sommes passés sans nous arrêter...
    Il faudra un jour...
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un trésor caché de Toscane qui vaut bien un petit séjour, étant sans voiture nous n'avons pas visité les splendides villas qui émaillent les alentours. On dit aussi il faudra un jour...
      Bonne semaine

      Supprimer
  4. Ah! je ne peux pas voir les photos de la via dei Fossi ou de la pizzeria Da Felice sans avoir le coeur qui bat. Tu réactives des souvenirs si puissants... Mais alors quid de la pizza? Je lis que tu l'as emportée à la maison, mais quel est le verdict? Et la cecina, vous y avez goûté? Suspens intenable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était tard et je n'ai pu avoir que la pizza "normale" excellente.

      Supprimer
  5. toujours passé...jamais arrêté ... mais, ces belles photos vont nous décider..

    RépondreSupprimer